Adieu Mossoul et… merci ! Par Majed Aziza 22 juillet 2014 - Chroniques Mossoul 14, 15, 17 juillet 2014 PDF Print E-mail
User Rating: / 2
PoorBest 
Written by Majed Aziza, père Anis Hanna   
Wednesday, 23 July 2014 14:37

 22 juillet 2014

 

 

                      Adieu Mossoul et… merci

 

 

 

ماجد عزيزة ( الموصلي)

 

ونحن نغادر مدينتنا الموصل مطرودين وقد أذلنا حاملي راية الاسلام الجديد، نغادرها لأول مرة في التاريخ، لابد لنا في هذا الموقف ان نقدم شكرنا لأهلنا فيها، أهلنا الذين كنا نعتقد بأنهم سيحمونا كما كانوا يفعلون، وسيقفون بوجه عتاة مجرمي القرن الحادي والعشرين ويقولون لهم ان هؤلاء هم الأصلاء وهم الذين اسسوا هذه المدينة، كنا نطمئن النفس في ان لنا جار عزيز، وابن محلة شهم، واخوان تبرز اخلاقهم يوم الشدة.. لكننا خذلنا ونحن نغادر، خذلنا ونحن نسحب أجسادنا سحبا نحو المجهول، خذلنا ونحن نترك كل تاريخنا وقبور آبائنا وأجدادنا ورموزنا وآثارنا وكل شيء عزيز علينا.

 

وداعا نقولها، لمحلات الساعة والجولاق والدندان وباب لكش وباب الجديد وباب الطوب، وداعا لجامع النبي يونس والني شيت و(جيمع الكبيغ)، وداعا للسرجخانه وسوق العتمي والقناطر وجسر العتيق وعبدو خوب..، وداعا لقصر المطران وكنيسة مسكنته وعين كبريت..، وداعا لشارع الفاروق وشارع نينوى والدواسة..، وداعا لعبد الباسط ابو السندويج، وطرشي الشفاء وشارع النجفي.. وداعا لكم جميعا فستفتقدونا في الاعياد والمناسبات، ستفتقدونا في الأفراح والأحزان..

 

وداعا، قبور أهلنا ونحن نغادركم مطرودين من مدينتنا، واعذرونا ان لم نعودكم صباح العيد.. وداعا رفاة جدي ألياس، وعمي القس ميخائيل ونانا حياة وخالي يوسف، وداعا اخوالي ابراهيم وميخائيل حداد الذين امتدت لي الصحافة منهما، وداعا عمي اسطيفان عزيزة شهيد العائلة الأول.. وداعا رفاة الشيخ بشير الصقال.. وداعا حضرة السادة والجماسة ودير مار كوركيس، وداعا جسور مدينتي وجدرانها وملاعبها، وداعا جامعة الموصل والمجموعة الثقافية ومحلات اللحم بعجين والجرزات.

 
وعذرا أصدقائي واخوتي القدامى المتجددون، عذرا د. سمير حديد، د. سيار الجميل، د. ابراهيم العلاف، ابا الطيب سعد البزاز، وكل صحبتنا واولاد محلتنا ومدينتنا النجباء.. واعذرونا عن التقصير، ان كنا قد قصرنا في حقكم وحق أخوّتنا وأهلنا ومدينتنا.. فقد مرت مئات بل آلاف السنين ونحن نعيش سوية نقدم عرقنا وجهدنا لمدينتنا.. وبالتالي وكما ترون نطرد منها ونذل أمام الجميع . هكذا أخرجنا عتاة داعش القتلة من بيوتنا ومحلاتنا (وعوجاتنا) ومن مدينتنا.. نعم.. وداعا لكم وشكرا، ونحن نرحل بذل مطرودين من الأرض التي رويناها بدمنا!

 

Traduction française:

 

Pour la première fois de notre Histoire, nous quitterons Mossoul. En la circonstance, il nous faut exprimer nos remerciements à nos proches en cette ville. Tellement proches, que nous pensions qu’ils nous protègeraient comme ils l’ont toujours fait, qu’ils se dresseraient face aux impitoyables criminels du XXIème siècle pour leur dire que nous sommes sur cette terre depuis les origines et que nos ancêtres ont fondé cette ville !
 
Nous étions rassurés à l’idée de pouvoir compter sur un voisin, un concitoyen, des frères qui témoigneraient de « la noblesse de leurs comportements » [6] dans les temps difficiles. Mais nos espoirs ont été déçus et nous nous en allons, trainant nos carcasses vers l’inconnu, laissant derrière nous notre Histoire, les dernières demeures de nos pères et grands-pères, nos symboles, nos vestiges, et tout ce qui est cher à nos cœurs.
 
Nous disons adieu à nos vieilles rues, à nos portes antiques, à nos vieux souks, à la mosquée du prophète Younés, à notre archevêché et à nos églises… Nous disons adieu à vous tous. Nous vous manquerons les jours de fête et ne partagerons plus vos joies et vos peines.
Adieu à nos cimetières. Adieu à nos disparus. Puissiez-vous nous pardonner notre absence à chacun de vos anniversaires, puisque nous voici expulsés de notre ville. Adieu à mon grand père Elias, à mon oncle le Père Mikhaïl, à ma tante Hayat et à mon oncle maternel Youssef. Adieu à mes autres oncles maternels, Ibrahim et Mikhaïl Haddad qui m’ont communiqué leur goût pour la presse écrite. Adieu à mon oncle paternel Stéphane Aziza, premier martyr de la famille. Adieu à ce qui reste du Cheikh Bachir al-Saqqal. Adieu à vous tous Messieurs. Adieu au quartier d’Al-Jammāsah et au Couvent de Saint-Georges [7]…
 
Adieu aux vieux ponts de ma ville, à ses murs et murailles et à ses stades. Adieu à l’Université de Mossoul et à ses groupes culturels. Adieu au vendeur de sandwichs Abdel-Basset et aux petits restaurants de galette de viande…
 
Adieu… avec toutes mes excuses à mes frères et vieux amis « néo-conditionnés ». Veuillez nous pardonner au cas où vous considèreriez que n’avons pas été à la hauteur. Pardonnez-nous si nous avons manqué à nos devoirs à votre égard, ou à l’égard de nos gens et de notre ville. Des milliers d’années que nous vivons ensemble en faisant de notre mieux pour cette ville ; mais comme vous le voyez, nous en sommes expulsés après avoir été humiliés devant le monde entier.
C’est ainsi que ces monstrueux assassins de Daech ont voulu nous pousser à quitter nos foyers et notre ville. Oui… Adieu et merci. Nous partons, humiliés, expulsés d’une terre que nous avons nourrie de notre sang !

 

http://khabaar.net/index.php/permalink/25560.html

 

 

Mardi 15 juillet 2014 : l'État islamique a décrété que les maisons des chrétiens appartiennent désormais à l'État islamique de l'Irak. Les maisons des chrétiens ont été marquées à l'extérieur par une signalisation : « propriété de l'État islamique. »

 

 

Jeudi 17 juillet : le dirigeant de l'État islamique a convoqué les dirigeants de la communauté chrétienne de Mossoul, dans le but de définir le statut des chrétiens dans l'État islamique.

 

Aucun dirigeant de la communauté chrétienne n'était présent à cette convocation.

 

Finalement un décret a été promulgué de la part de l'État islamique.

 

 

Voici le décret.

Nous avons informé les dirigeants des chrétiens de venir prendre connaissance de leur statut sous le régime de l'État du califat dans la province de Ninive. Ils ne se sont pas présentés au rendez-vous fixé.


Nous avons prévu pour eux les trois choix suivants :

 

1- se convertir à l'islam;

 

2- accepter le statut de dhimmi;

 

3- en cas de refus du premier ou du deuxième choix ils seront exécuté par l'épée.

 

 

Le prince des croyants, le calife Ibrahim a généreusement laissé aux chrétiens le choix de s'exiler par eux-mêmes à l'extérieur des frontières de l'État islamique.

 

Cela doit être fait avant le dernier délai prévu pour le samedi 19 juillet 2014 à midi. Après ce délai, il n'y aura que l'épée.

 

 

Ce décret a été diffusé à Mossoul et remis à toutes les familles chrétiennes qui restaient encore à Mossoul. Il y avait à peu près 65 familles encore attachées à leur ville.

 

Depuis jeudi après-midi, les familles chrétiennes commençaient à quitter la ville de Mossoul. Elles ont pris avec elles tout ce qu'elles pouvaient emporter : des objets de valeurs comme argent, bijoux, des documents, etc.

 

 

Mais en quittant la ville, au point de contrôle, ces familles ont été complètement dépouillées de tout ce qu'elles avaient. Elles sont parties les mains vides ! La plupart de ces familles se sont trouvées de nouveaux réfugiées à Qaracoche. D'autres familles se sont dirigées vers Érbil, la capitale du Kurdistan.

 

 

Actuellement aucune famille, aucun chrétien ne se trouve à Mossoul. Tous ont abandonné la ville.

 

 

En outre, l'État islamique a coupé l'approvisionnement en eau potable des villes chrétiennes de Telkeif, Tellesqif, Batnaya. La peur et la panique ravagent le cœur des habitants de ces trois villes. Déjà, il y a un mois, la ville de Qaracoche (ville de chrétienne de 45 milles habitants) a été sanctionnée pareillement par l'État Islamique.

 

Les habitants de Quaracoche ont trouvé une solution provisoire en creusant des puits d'eau potable. Le premier puits a été creusé et mis en fonction le samedi 12 juillet. On attend encore trois autres puits d'eau potable à creuser et à mettre en fonction.

 

 

Lundi 14 juillet : les cinq personnes kidnappées à Mossoul ont été libérées. Deux religieuses chaldéennes et trois jeunes orphelins restés quarante cinq jours entre les mains des ravisseurs, ont été libérés. Le Patriarche Chaldéen a déclaré : « aucune rançon n'a été versée pour leur libération. »

 

 

En général, la situation des chrétiens irakiens reste très fragile en cette période dramatique où l'État islamique désire absolument appliquer sa feuille de route pour aller conquérir Bagdad et s'emparer du pouvoir dans la capitale irakienne.

 

Reçu ce soir 18/07/2014 du père dominicain iraqien Anis Hanna, o.p. (France)

père Anis Hanna, o.p.
Last Updated on Sunday, 27 July 2014 16:30
 

Promotion 1963

MLFcham Promotion 1963

Giverny - Mai 2004

MLFcham Giverny - Mai 2004

Athènes - Oct 08

MLFcham - Athènes - Octobre 2008

Promotion 1962

MLFcham Promotion 1962