Hommage à Farouk à travers un parcours des années cinquante d'une Syrie porteuse d'espoir par Mussalam Khayat, hommage lu par ses amis lors de ses obsèques. PDF Print E-mail
User Rating: / 2
PoorBest 
Written by Mussalam Khayat, Anne Domken   
Saturday, 23 May 2015 07:41

Hommage à Farouk Boustami par Mussalam Khayat

 
Très chères cousines, Nadia et Mouna Boustami, Chèrs amis du Lycée:
J'ai été dévasté par la mauvaise nouvelle. Vous savez que Farouk a été un modèle et un paragon pour moi. Je l'ai connu très jeune au lycée. Il était très bienveillant et m'aidait beoucoup malgré la différence de classe ( 5 ans: étais en cinquiéme, lui en mathélem). Le scoutisme assurait le contact avec lui et ses cogénères: Aleco Constantinides, Georges Constantine, Ali Saleh, Boris et Hrant, Khalil Chammas ( frère du grand pédagogue Souheil, les Niazis, fils du grand éducateur Anouar Niazi et frères de Farouk, Sharif Khaznadar, et les autres. Il devait y avoir autour de cet âge des Khawwam, frères du merveilleux Gabi Khawwam. Le 16 Mars 1956 un tremblement de terre a dévasté le Mont Liban jusqu'à Labaa près de Jizzine tuant 136 personne, blessant des milliers et détruisant des vingtaines de villages. Les scouts du Lycée sont partis à la rescousse. y compris des jeunes, mais légérement plus âgés, de ma classe comme Georges Joseph Chalhoub et Samir Moussalli. Nous appelions la génération de Farouk les "Grands", الكبار: Ils étaint vraiment grands dans tous les sens. En 1956 aussi, ils ont gagné le prix du Festival Arabe de scoutisme (Jamborée) en Egypte, faisant une entrée fracassante, remarquable et remarquée avec Ali Saleh et Aleco Constantinides en tête, si ma mémoire ne me trahit pas. Le plus impressioné était Kamal el dine Husssein le ministre Egyptien de l'éducation qui est devenu plus tard le minister de l'éducation de l'union Syro-Egyptienne. Cette génération nous a gagné tellement de sympathie. La renommée des "grands", nous as assuré à nous la jeune génération du Lycée la bienvillance des gens comme les ministres Kamal Hussein, Thabet al Aris, Amjad Traboulsi (ministre syrien de l'Education), Akram Deiri, Husni Sawwaf, et des potentats comme, Hachem Fassih, Hikmet Hachem, Farid Succari, Jamal Feysal, Abdul-Karim Zahreddine, mon cousin Heydar Kuzbari, tombeur du Maréchal Amer, et d'autres. Pendant les années de plomb de la dictature Sarraj, ça nous a aidé à naviguer les eaux troubles des affaires estudiatines: Pendant de nombreues années noires nous avons continué à manger de leur pain blanc, celui des Bustami, Saleh, Constantinides et les autres. N'oublions pas les merveilleuse filles de cete génération: Asma et Mouna Touma (futures mesdames Kallas et nakhman), 'Fado'  Zureik, Souad Chehalwi et les autres.
Beaucoup à Damas se rappellent encore que lorsque Farouk a eu son bac en 1957, il a décliné une bourse Française, parce que né en France vers 1938-39, il aurait été sujet à être conscrit à combattre la révolution algérienne qu'il soutenait de toutes ses forces. Le représentant du FLN (Front de Libération Algérienne) Muhammad Al Ghusseiri confiait plus tard que Farouk voulait se porter volontaire pour la cause de l'indépendance Algérienne. J'ai  été chanceux de le rencontrer parfois en Belgique, ainsi que son feu illustre père et ses splendides soeurs. Farouk était une noble âme et un grand charactère. Prions pour lui!
 

 Mussalam Khayat

 

Le 20 mai 2015 

Hommage lu par ses amis lors de ses obsèques

Pour Farouk,

 

Nous avons eu la chance de  connaître Farouk et de partager avec lui des moments inoubliables.

 

Farouk était un laïque convaincu et engagé ;

Homme du monde, ouvert à plusieurs cultures , tolérant et à l’écoute des convictions de chacun.

Ses origines Syrienne et Française , son intérêt pour « la Culture »  et sa grande sensibilité lui ont permis d’être l’homme d’exception qu’il était.

Il avait cette aptitude  à pouvoir jeter des ponts entre les cultures et les religions.

Il avait l’art de concilier des vues laÏques Européennes  et des visions plus poétiques Orientales.

Il n’aimait pas les amalgames et enrichissait nos débats en nous communiquant ses idées souvent assorties de Sourats du Coran qu’il  connaissait bien. Il s’efforçait à nous en montrer différentes traductions  et insistait sur la nécessité  d’en faire une lecture libre exaministe. ce à quoi il tenait beaucoup.

Il aimait les discussions sur tous les sujets et dans la contradiction il restait posé et respectueux de la parole des autres.

 

Farouk était aussi un homme chaleureux,  bon  vivant , généreux .

Il aimait la compagnie de ses amis. Il  leur racontait souvent  des blagues, des anecdotes  d’un humour fin et avait la capacité de ramener les choses graves à leur dimension « vraie ».

Plus d’une fois, nous remarquâmes qu’en sa compagnie le rire entraînait la réflexion et amenait la sagesse.

Farouk a dû faire face ,  à plusieurs reprises, à de graves problèmes de santé et il a toujours réagi avec courage, énergie et même Humour .

Il avait un caractère bien trempé : il nous a raconté son épisode d’un dimanche quand , trouvant qu’il était là , tout seul sans soins particuliers, il décida d’appeler un taxi et quitta l’hôpital en pyjama.

Dans les derniers mois ,la qualité de la vie de Farouk s’était fort dégradée et il souffrait physiquement et moralement. Ce n’était pas toujours facile pour ses proches.

Mais lorsqu’il recevait ses amis, c’était sa «  Lumière » comme il disait.

Il disait aussi «  cette situation me bloque et cela me froisse mais les visites me défroissent »

Autour d’un verre de vin ou d’un café, il semblait oublier sa souffrance,  prenait plaisir à la conversation et s’intéressait aux autres.

 

Tous ceux qui l’ont connu et aimé garderont dans le cœur le souvenir particulier d’un Homme  qui nous a transmis avec générosité , chaleur et gaité son approche des choses.

Nous l’en remercions.

 

 

Le 20 mai 2015                            Anne Domken

 

 

 

 

 


Last Updated on Thursday, 28 May 2015 09:49
 

Promotion 1963

MLFcham Promotion 1963

Giverny - Mai 2004

MLFcham Giverny - Mai 2004

Athènes - Oct 08

MLFcham - Athènes - Octobre 2008

Promotion 1962

MLFcham Promotion 1962