Avec Palmyre tombe le séquoia PDF Print E-mail
User Rating: / 3
PoorBest 
Written by Sylvie Berche   
Tuesday, 26 May 2015 09:28

 

Alors que la ville de Palmyre tombait aux mains du groupe Etat islamique, un couple franco-syrien, installé en Creuse, se souvient les jours de vacances passés dans cette cité. Passionnés d’archéologie, Amin et Jacqueline ont connu l’enthousiasme des découvertes successives dans la cité syrienne. Face à une actualité difficile en Syrie, ils ont tout de même trouvé une forme de quiétude dans le département limousin.

Un seul coup de tonnerre... pour que tombe en mille morceaux le séquoia du parc, en Creuse. Un autre coup de tonnerre pour Jacqueline et Amin, les propriétaires, qui viennent d’apprendre l’occupation de la ville de Palmyre par le groupe Etat islamique. Amin est Syrien, et le couple a vécu plusieurs années dans ce pays, où sont nés leurs quatre enfants.
Amin a trois ans, lorsqu’avec sa famille, il doit fuir Jérusalem où il est né en décembre 1944, «avec la grande Syrie». Dans la voiture, sa  mère place sa sœur à l’avant. Grâce à ses cheveux roux, elle peut passer auprès des soldats pour une étrangère. Un réflexe qui sauve la vie de la famille et lui permet de rejoindre la toute jeune Syrie. Amin y suit des études d’ingénieur informatique, après le Lycée laïc franco-arabe de Damas, et vient en France pour son doctorat. A Paris il rencontre Jacqueline, formée à l’Ecole Polytechnique Féminine et ingénieure au Laboratoire Central des Ponts et Chaussées.
Dans les années 1970, Amin doit rentrer en Syrie, et Jacqueline choisi de le suivre, après leur mariage : «je ne pouvais pas imaginer qu’une femme avec une aussi bonne situation accepte de tout abandonner pour me suivre vers l’inconnu. A l’époque, informaticien ne voulait pas dire grand-chose». Le couple s’installe alors à Damas, et, férus d’archéologie (une motivation de plus pour Jacqueline à découvrir ce pays), ils se rendent en vacances à Palmyre. A chacune de leurs visites, ils approfondissent leur connaissance du site. Ils suivent l’évolution des découvertes, et celle des missions archéologiques successives.
Ils s’enthousiasment pour les dernières trouvailles, des tombeaux souterrains, avec des dessins muraux et des sculptures remarquables. Des découvertes, il en restait nombres à faire encore, et pour longtemps. Amin évoque aussi le marché de Damas, et les spécialités qu’on y trouvait, comme celle du cuivre incrusté d’argent, une merveille fabriquée à l’heure du Moyen-Age en France, ou celle de la mosaïque, des trésors de l’artisanat pluriculturel perdus dans le conflit : «C’était ça, la Syrie que l’on est en train de détruire complètement. Ma Syrie». «Nous vivions à l’occidentale, dans un pays évolué, ouvert et laïc, un des derniers pays laïcs du Moyen-Orient». En 1991, des offres de promotion professionnelle les ramènent en France. «La situation a commencé à se dégrader en Syrie à partir de 2010. Aujourd’hui on a détruit un pays». Leur dernier séjour là-bas remonte à 2012.
La Creuse, phare de la famille.
De la Syrie où elle vivait, la famille revient chaque année à Augères, dans la Creuse. Amin Elsaleh, également dramaturge, a une quarantaine de pièces de théâtre à son actif, dont «Etrange découverte» lue en juin dernier à l’Institut du Monde Arabe. Il aime y écrire, sur son banc préféré, là où la vue s’ouvre sur le parc. La maison de Jacqueline Amphoux est dans la famille depuis cinq générations. C’est dans cette maison qu’elle est née, et a passé toutes ses vacances. Dans le parc, une quinzaine d’enfants du village de Villard s’y retrouvent pour jouer et grimper sur le séquoia. «Lorsque j’ai rencontré Jacqueline, elle a très vite voulu savoir si j’allais aimer aussi la Creuse, pour laquelle j’ai découvert son fort attachement». Un attachement qui amène la famille à passer beaucoup de temps dans ce département, et à s’y ressourcer... même si une partie d’eux reste à Palmyre.

http://l-echo.info/article/zoom/2015-05-25/avec-palmyre-tombe-sequoia-33094.html?fb_ref=Default

Last Updated on Thursday, 12 November 2015 14:44
 

Promotion 1963

MLFcham Promotion 1963

Giverny - Mai 2004

MLFcham Giverny - Mai 2004

Athènes - Oct 08

MLFcham - Athènes - Octobre 2008

Promotion 1962

MLFcham Promotion 1962