les secrets d'Icare: L’île où les hommes oublient de mourir/The Island Where People Forget to Die (FR/EN art.) PDF Print E-mail
User Rating: / 1
PoorBest 
Written by Nicolas Chahine   
Monday, 06 July 2015 12:31

 

Le journal américain The New-York Times a publié la semaine dernière un article extraordinaire intitulé « L’île où les gens oublient de mourir » (The Island Where People Forget To Die). (1)

Il rapporte l’histoire d’un combattant de la seconde Guerre mondiale d’origine Grec, Stamatis Moraitis, qui partit s’installer aux Etats-Unis après l’Armistice.

Alors qu’il avait adopté le style de vie américain, avec villa en Floride, deux voitures, trois enfants, Stamatis Moraitis apprit en 1976 qu’il avait un cancer des poumons. Neuf médecins confirmèrent le diagnostic et lui donnèrent neuf mois à vivre. Il avait 62 ans.

Il décida alors de retourner avec son épouse sur son île natale d’Icare, en mer Egée, pour être enterré aux côtés de ses ancêtres dans un cimetière ombragé surplombant la mer. Stamatis s’installa dans une maisonnette blanchie à la chaux, au milieu d’un hectare de vignes escarpées, sur la côte nord-est d’Icare, et se prépara à mourir…

Il se prépare à mourir, puis…

D’abord, il passa ses journées au lit, soigné par sa mère et sa femme. Mais bientôt, il redécouvrit la foi de son enfance, et commença à se rendre, chaque dimanche matin, à la petite chapelle grecque orthodoxe en haut de la colline, où son grand-père avait été pope. Lorsque ses amis d’enfance apprirent son retour, ils commencèrent à lui rendre visite chaque après-midi. Leurs conversations pouvaient durer des heures, et s’accompagnaient invariablement d’une ou deux bouteilles de vin du cru. « Autant mourir heureux », se disait Stamatis.

Last Updated on Monday, 06 July 2015 12:56
Read more...
 
<< Start < Prev 1 2 3 Next > End >>

Page 1 of 3

Promotion 1963

MLFcham Promotion 1963

Giverny - Mai 2004

MLFcham Giverny - Mai 2004

Athènes - Oct 08

MLFcham - Athènes - Octobre 2008

Promotion 1962

MLFcham Promotion 1962