Espace adhérent

A propos du second maître: le philosophe médiéval Al-Farabi par Amin Elsaleh et Ghassan Tarabey et l'interrogation de Monica Heintz PDF Print E-mail
User Rating: / 14
PoorBest 
Written by Amin Elsaleh, Ghassan Tarabey, Monica Heintz   
Sunday, 27 April 2014 15:42

Vous pouvez trouver l’ensemble des contributions d'Amin Elsaleh sur le site academia à l’adresse:

https://independent.academia.edu/AminElsaleh

 

 

Amin Elsaleh 27 avril 2014

Cher Ghassan, Chère Monica,


La réponse de Ghassan ci-jointe m'a réconforté. Ma recherche plutôt ma compilation intitulée "WHAT COULD BE AL-FARABI “founder of Islamic Neoplatonism” ADDED VALUE?" est très ambitieuse, c'est une démonstration qu'Al farabi méritait le titre du second maître à cause de sa projection dans l'espace et dans le temps. J'avais 18 ans lorsque j'ai adopté le tryptique "amour-religion-politique". Aujourd'hui, après avoir découvert la pensée de Farabi et après avoir écrit mon essai publié dans sa 1ère version sur mlfcham "Stochastic Model and Worldwide Conflict Resolution", notamment le paragraphe inachevé "TANGENTIAL BORDERLINE BETWEEN FIRST INTELLECT AND DIVINE INTELLECT"(1), je pense que le scénario le plus élevé dans une approche "top-down" est celui qui réunit les trois composantes de ce tryptique dans le projet politique d'Al Farabi où la religion et la philosophie nous conduisent vers la voie du "first intellect", je disais dans le chapitre "IV-7 Proposed Scenario for LHC (Large Hadron Collider) de cet essai " Except God “infinity” Each essence could be realized in existence (phrase dite par Al-Farabi). By analogy (ce que je pense), each produced particle could be realized in existence before it decays."
(1)

http://www.mlfcham.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1511:stochastic-model-and-worldwide-conflict-resolution&catid=354:editos-2014&Itemid=2043


Dans l'attente de vos commentaires/interrogations, avec mes amitiés à tous les deux et ci-joint la réponse de Ghassan Tarabey à mes interrogations:

 
Cher Amin


Al farabi, me semble t-il ,a mérité le titre du « deuxième maître » pour plusieurs raisons complémentaires:

-d’abord parce qu’il a eu au cœur de transmettre la philosophie Platonicienne et aristotélicienne au monde scientifique arabe. Ses travaux influenceront sans aucun doute Avicenne, Averroès et bien d’autres,

- deuxième raison en complément de la première : loin d'être un obscur philosophe médiéval, Al-Farabi fut appelé le "Second Maître" par Averroès (Ibn Roschd) et Maïmonide, parce qu’il a continué à commenter et à répandre parmi les musulmans la connaissance d'Aristote.


- en raison de l'intérêt particulier qu'il accordait aux œuvres d'Aristote, le «premier maître», à leur explication, l'ajout d'annotation et de commentaires. La philosophie d'al-Farabi se distingue surtout par ses tentatives visant, d'une part, à accorder l'aristotélisme avec le platonisme, et d'autre part, la religion avec la philosophie ( un projet politique bien défini sous-tendait ses choix philosophiques et politique dans un "système" cohérent et d'une grande originalité ) .

C’est donc un deuxième maître dans un sens aussi bien chronologique que qualitatif.
bien à vous
Ghassan Tarabey - 25 avril 2014

 

Le 6 avril 2014 18:51, < This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it > a écrit :

Cher Ghassan,

Hier je t'ai mentionné devant une intellectuelle anthropologue: Monica Heintz, je lui parlais du second maître Al-Farabi, le 1er étant Aristote, je lui parlais de ta thèse sur Platon et Al-Farabi, de la thèse de l'algérienne Tounsia; qui croit que du fait du rapprochement entre Aristote et Platon, Al Farabi a mérité la qualification du 2nd maître (du moins c'est un de ses arguments), Je lui parlais de "la cité vertueuse" et qu'elle n'est pas une copie de "la république", elle m'a interrompu que "le principe de la vertu " chez Al Farabi est plus proche de celui d'Aristote, puis m'a posé la question: "et pourquoi Al Farabi n'est-il pas plus proche de Platon que d'Aristote"? ma réponse était "mon ami Ghassan le croit aussi" reste la question sur laquelle je travaille depuis 6 mois, pourquoi il a été qualifié de second maître? Peux-tu me guider en répondant à ce courriel?

Bien à toi
Amin

 

NDLR: j'ai terminé mon essai sur Al-Farabi, voici le lien de sa publication:

http://mlfcham.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1553:what-could-be-al-farabi-founder-of-islamic-neoplatonism-added-value-part-i-9&catid=358:-al-farabi&Itemid=2095

Quant à Monica Heintz elle a accepté de publier un seul article devenu très populaire dont voici le lien:

 

http://mlfcham.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1506:monica-heintz-studying-morality-in-anthropology&catid=349:amour-et-developpement&Itemid=2034

  Quant à la thèse de Ghassan Tarabey intitulée: Philosophie politique et structure de la Cité Idéale Chez Platon et Al-Farabi

 

voici le lien:

http://mlfcham.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1572:philosophie-politique-et-structure-de-

la-cite-ideale-chez-platon-et-al-farabi-&catid=302:arabic-and-islamic-philosophy&Itemid=2113

 

 

Last Updated on Sunday, 12 June 2016 14:40
 

Promotion 1963

MLFcham Promotion 1963

Giverny - Mai 2004

MLFcham Giverny - Mai 2004

Athènes - Oct 08

MLFcham - Athènes - Octobre 2008

Promotion 1962

MLFcham Promotion 1962