Espace adhérent

La société future par Kader ABID PDF Print E-mail
User Rating: / 2
PoorBest 
Written by Amin ELSALEH   
Saturday, 26 May 2018 08:03

 

La société future par Kader ABID[i]

 

La société future sera peut-être et le plus probablement

1. Une société sans travail humain

2. Une société d’activités libres et de temps libre

3. Une société dont rêvait Heinz von Foerster, Henri Atlan et Ilya Prigogine

Partie 1 : Problématique du développement de pays développés

1.1 Ils ont déjà fait et actualisé leur révolution industrielle, ils en sont :

· A la révolution nano informatique qui va booster l’intelligence artificielle fondement de l’automation et de la robotique (et aggravation du chômage)

· A la révolution biotechnologique et génétique

· Et à la révolution de « l’économie des services » où 65% de la population active produit 70% des richesses nationales (contre 29% et 28% pour l’industrie et 6 et 2% pour l’agriculture – France). Ce sont les services qui rapportent le plus !

1.2 Ils ont de nouveaux groupes – multinationaux-et réseaux sociaux très actifs et très dynamiques.

Dans ce cas le développement futur pour ces pays déjà développés va porter sur quoi ? Ou bien : qu’est-ce qui manque – le « presque » - au développement de la société actuelle.

La perception – relativement répandue et juste – d’un développement plus centré sur la technologie – et ses propriétaires juridiques – que sur l’Homme alimente ce…mais.

Auquel la question de savoir sur « quoi » va porter le développement futur de la société actuelle devient effectivement pertinente.

 

Partie 2 : Travail et surtout Non Travail

Quels sont « les points forts » à mettre à l’actif de la société actuelle ? Ne manque-t-il pas pour reprendre Maturana[ii] le champ des « relations interpersonnelles » et humaines ?

En mars 2006, des millions de jeunes protestaient contre le CPE – le contrat de première embauche- un des dispositifs censé couvrir un manque crucial de la société actuelle : celui du travail en particulier pour la jeunesse et qui s’aggrave d’année en année.

En Allemagne, les salaires fournis aux jeunes médecins, ne leur suffisent pas pour vivre. Où vont les richesses de la société la plus riche d’Europe ?

En Russie, admis dans le club des 8 pays les plus riches du monde, il y a une augmentation importante de la mortalité, à cause du bouleversement brutal du marché du travail avec perte importante d’emplois suite à une restructuration du secteur industriel.

Ainsi dans la société actuelle, beaucoup craignent pour l’avenir.

L’avenir de l’industrie ? Non

L’avenir des institutions politiques et de la démocratie ? Apparemment non !

Tout simplement cet avenir semble être hypothéqué par une seule chose : le manque de travail. En Europe, on a calculé qu’il fallait une moyenne de 4 ans pour trouver du travail, et jusqu’au 50% de jeunes ne trouvent pas du travail un an après la fin du diplôme.

Va-t-on vers une société où le travail humain ne va plus être une règle dominante ?

Mais, comment passer de sociétés dont le fondement est le travail humain, à une société où un grand nombre sera sans travail ? Sachant qu’une possible extinction du travail humain va de pair avec un surtravail de nos futurs robots[iii] qui peuvent travailler 24h sur 24.

Faut-il individualiser le champ du domaine cognitif pour Maturana[iv] permettant de nouvelles relations interpersonnelles ?

Partie 3 : la société future

Rappelons une définition du domaine cognitif :

« La cognition est l’ensemble des actes et des processus de connaissance. La cognition comprend l’attention, la perception, la mémoire, le raisonnement, le jugement, l’imagination, la pensée et la parole. L’avènement de la psychologie comme discipline distincte de la philosophie a permis des recherches spécialisées dans ce domaine. La psychologie cognitive étudie la cognition du point de vue du traitement des informations et insiste sur les parallèles entre le cerveau humain et des concepts informatiques comme le codage, le stockage, l’accumulation et la recherche des informations. »

Qu’est-ce que l’auto-organisation dont rêvait Heinz von Foerster, Henri Atlan et Ilya Prigogine ?

Existe-t-il dans notre société actuelle des applications de cette auto-organisation ?

Les poches d’auto-organisation sont encore minoritaires et insuffisamment articulées et connectées pour constituer un phénomène systémique.[v]

Partie 4 : Transition entre la société actuelle et la société future

Quels sont les risques de la transition ?

· 1er risque : ne pas se rendre compte qu’on est déjà dans la transition

Comme en Europe où les rois et princes ne se sont pas rendus compte de l’arrivée des nouveaux rois et princes de…l’industrie.
Va-t-il arriver la même chose aux rois de l’industrie actuelle ?

Ne voient-ils pas au loin l’arrivée des RR : Rois Robots ? Et le règne de l’auto-organisation du physicien Heinz von Foerster [vi]?

· Second risque : La transition est en cours – sous-estimer l’importance parfois décisive des étapes intermédiaires

Prenons le bel exemple de l’Europe qui est passée du marché commun autour du fer et du charbon pour devenir ensuite la CEE qui se transforme en CE pour devenir UE et terminer enfin en E : Europe.

« La disponibilité soudaine d’un savoir largement supérieur en propulsant notre pensée en avant sans le bénéfice d’une assimilation cohérente et progressive de toutes les étapes intermédiaires ayant amené ce résultat peut avoir des conséquences véritablement malheureuses [vii]»

· Le 3ème risque peut être le plus grave : se voir confisquer par une minorité les fruits et le résultat des efforts de tous : « …en propriétaires d’une planète qu’ils seraient seuls à gérer et qu’ils aménageraient pour eux seuls, selon leurs seuls intérêts, des auxiliaires humains en nombre ne leur étant plus nécessaires ».[viii]

Conclusion : auto organisation[ix] et recadrage moteur et outil de la transition ?

· Sur quoi va porter le développement futur pour des pays déjà développé ?

Un outil très opératoire : le recadrage[x]

Ainsi selon les acteurs on aura des angles de vue et d’analyse différents de cette transition. A considérer que l’industrialisation et la démocratie sont des fins en soi et non des outils pour des finalités humaines, cela pourrait-être la fin de notre histoire d’après Francis Fukuyama[xi] . Peut-être au moment même où prolifèrent les robots, qu’il faut tout recadrer sur les non-robots c.à.d. l’Homme ou les acteurs humains. Plus il y aura des robots et plus il faut penser aux relations interpersonnelles et humaines. Et comme on va vers un monde de plus en plus global et complexe, ces acteurs seront on l’espère à l’avenir auto-organisés. Et les acteurs, il y en a des millions et des millions sur Terre. On parle de la comptabilité des richesses que ces millions produisent en « non visibilité » dans des ateliers parfois sordides afin que le jour de la répartition des dividendes ils continuent dans cette même « non visibilité ».

Mais qui sont ces acteurs qui contrôlent cette répartition des dividendes ?

Les propriétaires juridiques des robots ?

Ils doivent avoir un autre recadrage de la transition !

Retournons à notre fameuse question : le développement futur des pays dits développés devra porter sur quoi ?

- Sur l’élimination de cette tare originelle : l’absence des Hommes !

 

Biographie de AbdelKader Abid

 


Directeur
de projet de recherche au centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (CRASC) facilitateur en méthodologie, cardiologue. Décédé à l’âge de 66 ans en 2016.
A
formé le corps médical et paramédical à la méthodologie « Praline », dont il était le précurseur, méthodologie   par laquelle de nombreux médecins ont pu sauver des vies
humaines et qui est toujours d’actualité.
A
animé plus de 300 ateliers et conférences pour des organismes nationaux : Sonatrach, Croissant Rouge, Centres Universitaires, associations scientifiques et Fondations,
Et
pour des organismes internationaux : Communauté Européenne, Conseil de l’Europe, Universités en France Paris, Bordeaux Marseille ;USA : SFI de la Banque Mondiale, TEDx

A managé un programme de 7 conférences sur l’analyse du processus de développement selon une approche multi transdisciplinaire.
Et un programme de 13 ateliers sur le thème Art et Science

A piloté un programme de recherche sur les Élites Arabes

Facilitateur du GMT Groupe Maghrébin Transdisciplinaire

Ses écrits en méthodologie portent principalement sur la thématique du développement

A fait une série de conférences sur le processus de développement des pays émergents : peut-on encore se développer ?

Dr
Abdelkader ABID était un homme engagé, talentueux, un homme   de projet, un intellectuel éclairé, un homme de culture et de conviction ; sa vie durant il n’aura eu de cesse de
promouvoir la connaissance des arts et de la culture comme outils d’émancipation.
Il
disait : « qu’il ne faut jamais douter des potentialités existantes en nous. Lorsque l’adversaire réussit  à pénétrer ce doute dans nos esprits et dans nos rangs, ce doute
peut devenir fatal pour les masses populaires et leurs intérêts légitimes. »
Son
crédo » s ‘éduquer avec et par l’art dans ses différentes facettes pour comprendre une société et combattre ses inégalités et ses injustices «
Sa
générosité, sa modestie et sa disponibilité le poussaient à aider les jeunes à s’ouvrir au monde de demain.

 

 

 



[i] https://www.youtube.com/watch?v=B5kMSgVzxPA

Cette vidéo montrant Abid Abdelkader à TEDxAlger apporte à la biographie une valeur ajoutée, car n’ayant pu le rencontrer en personne, j’étais curieux de l’entendre s’exprimer et valider ma perception sur la cohérence et l’innovation de sa pensée ; j’aimerai par la suite, approfondir beaucoup plus mes connaissances sur cet homme qui appartient aux élites arabes de notre siècle. Amin Elsaleh

[ii] Humberto Maturana est un biologiste, cybernéticien et philosophe chilien, né le 14 septembre 1928 à Santiago du Chili.

Il a passé sa carrière à élaborer sa théorie au sein d'un projet de recherche biologique dans son laboratoire de Santiago (au sujet duquel il a écrit Experimental Epistemology Lab). Après des recherches en biologie de la perception, Maturana a développé la biologie de la cognition, la biologie de l'amour et l'autopoïèse. https://fr.wikipedia.org/wiki/Humberto_Maturana

 

[iii] One hundred and sixty years ago, at a time when the light bulb was not yet invented, Karl Marx predicted that robots would replace humans in the workplace. https://qz.com/1269525/capitalism-is-unfolding-exactly-as-karl-marx-predicted/ ndlr

 

[iv] idem

[v] L’approche systémique suppose beaucoup de : combinatoire, organisation, articulation, interactions et enfin structuration.

[vi] https://fr.wikipedia.org/wiki/Heinz_von_Foerster est un scientifique austro-américain situé à la croisée de la physique et de la philosophie

[vii] Paul Watzlawick chef de file actuel de l’école de Palo Alto

[viii] Heinz von Foerster

[ix] C'est une tendance, tant au niveau des processus physiques ou des organismes vivants, que des systèmes sociaux, à s'organiser d'eux-mêmes ; on parle aussi d'auto-assemblage.

Passé un seuil critique de complexité, les systèmes peuvent changer d'état, ou passer d'une phase instable à une phase stable. Ils peuvent aussi passer :

 

[x] Un angle de vue ou d’analyse particulier que nous pouvons avoir dans un cadre (ou une situation) donné. Ainsi cadre-recadrage : dans un cadre donné on peut voir ou analyser ce qui s’y passe selon plusieurs recadrages c.à.d. selon plusieurs angle de vue ou d’analyse.

[xi] Il a été un des penseurs de la mouvance Bush, arguant du développement prodigieux de la High Tech.

 

Last Updated on Wednesday, 13 June 2018 17:13
 

Promotion 1963

MLFcham Promotion 1963

Giverny - Mai 2004

MLFcham Giverny - Mai 2004

Athènes - Oct 08

MLFcham - Athènes - Octobre 2008

Promotion 1962

MLFcham Promotion 1962