Espace adhérent

MARIE OU LA FAIBLESSE D’UNE AME EN QUETE DE SOI PDF Print E-mail
User Rating: / 1
PoorBest 
Written by Amin ELSALEH   
Monday, 11 February 2019 12:14

 

 

Scène 1

Marie : Thérèse nous sommes là pour elle.

Thérèse : Chantons pour elle.

(Elle chante un air de Carmen, mais qui ne ressemble plus à l’origine)

Joseph : (s’adressant à Marie) Tu n’as jamais voulu me comprendre.

Marie : (chante) Tu veux me parler de ton amour manqué.

Joseph : Donne-moi une chance.

(Thérèse et Marie chantent en duo) : Puisque l’amour s’en va, ne pensons plus à soi.

Joseph : Même si je dois fabriquer une Marie, je ne t’oublierai pas. (Il quitte la scène)

Le narrateur : (tout a commencé ainsi. Une rencontre)

Joseph : Veux-tu être à moi ?

Marie : Je n’appartiens à personne.

Joseph : J’accepte votre choix.

Marie : Même si je sors avec un autre ?

Joseph : J’accepterai votre choix.

Marie : Mais que pourrais-je vous donner en échange ?

Joseph : Rien, je voudrais être proche de vous, aussi proche que possible.

Marie : Mais vous allez m’étouffer ?

Joseph : Nous pouvons essayer ?

Marie : Je ne peux être votre objet, n’est-ce pas comme cela que vous concevez l’amour ?

Joseph : Thérèse sera votre double, je l’aimerai pendant votre absence.

Thérèse : Quel genre d’amour ?

Joseph : Un autre genre. Essayons ce refrain : « Nous nous sommes tant aimé, mais aimer n’est-ce pas une liberté ? Et s’il en est ainsi, libérons-nous de notre peur. Car seule la peur, nous plonge dans un déchirement mortel. Or aimons-nous la mort ? Plutôt la séparation. Mais arriverons-nous à nous séparer ?

Scène 2

 

(Le même air de Carmen chanté par le Duo Thérèse et Marie.)

Thérèse (s’adressant à Joseph) : Je suis là pour vous consoler. Je ne saurais être l’image de Marie. J’ai autre chose à vous offrir. Accepteriez-vous mon offre ?

Joseph : Je n’attends pas son retour. Je la veux telle qu’elle est. Qu’elle soit partie avec quelqu’un d’autre, que m’importe. (Fixant Thérèse) Je veux que vous chantiez.

Thérèse : (chante, puis s’arrête) J’ai besoin de Marie pour chanter.

Joseph : Etes-vous inséparables ?

Thérèse : Je vais essayer de chanter en solo. (Continue à chanter. Entre Marie et partage la chanson avec Thérèse, puis s’adressant à Joseph)

Marie : Je vous l’ai dit. Je suis ce que je suis.

Joseph : Je veux que vous restiez ce que vous êtes.

Thérèse : Je vous envie Marie.

Marie : Allons-y, chantons. (Tous les trois se mettent à chanter)

Joseph : Savez-vous que je dois m’absenter ?

Thérèse : Longtemps ?

Joseph : Je le saurais d’ici peu. On m’a demandé de participer à une nouvelle production de Carmen.

Thérèse et Marie : (ensemble) Chouette.

Joseph : Dans cette représentation, Carmen s’interrompt, sera chahuté par les spectateurs, et les deux héros Carmen et Don José seront licenciés par le producteur. Mais dans leur désespoir ils vont inventer une nouvelle chanson, qui commence ainsi :

« Je ne crois pas à l’amitié,

Même à la tienne,

Je ne crois qu’en l’amour depuis que j’ai saisi qu’il n’est pas le contraire de la haine.

En effet, cette dernière n’est tout comme la souffrance, qu’une conséquence,

Une forme prise par la peur.

Le contraire de l’amour qui est aussi joie, félicité, dans toute leur splendeur,

Est donc la peur.

Est-ce donc la peur, et non pas la haine… »

Marie : (est prise par une transe pudique) : Amitié…Amour...Haine...Souffrance...Peur...Peur…

Thérèse : (s’adressant à Joseph) Partez.

Joseph : Est-ce que je vous ai blessé ?

Thérèse : Voulez-vous vous venger, parce que Marie, vous a quitté pour un autre ?

Joseph : J’accepterai tout de Marie, mais, jamais, je ne peux penser à la vengeance.

Marie : Mon âme est meurtrie. Trop d’hommes ont envahie ma vie. Vous, Joseph, vous devez partir, mais je ne vous rejetterai jamais.

Joseph : Soit. (Il quitte la scène.)

(Marie et Thérèse reprennent leur duo, sur un air de Carmen, mais qui ne ressemble plus à l’origine. Elles semblent ainsi heureuses).

 

 

Promotion 1963

MLFcham Promotion 1963

Giverny - Mai 2004

MLFcham Giverny - Mai 2004

Athènes - Oct 08

MLFcham - Athènes - Octobre 2008

Promotion 1962

MLFcham Promotion 1962