Espace adhérent

Rendre accessible l’œuvre de Abdel Kader Abid PDF Print E-mail
User Rating: / 1
PoorBest 
Written by Amin ELSALEH   
Wednesday, 20 February 2019 14:44

 

Objectif rendre accessible l’œuvre de Abdel Kader Abid[1]

INTRODUCTION[2]

Chers amis,

L'échange de vendredi 14 décembre 2018 était extrêmement riche, j'essaierai ce jour lundi 17 décembre de résumer les points clé et de vérifier ma compréhension de la pensée de Kader; sa contribution que j'ai publiée juillet 2014 a motivé tout ce que je suis en train de faire, je cite KADER:

"je voulais partager et construire cette "intelligence collective" à travers cette petite réflexion sur Saul Alinsky :

Les 5 grands problèmes :

1. Combattre le morcellement des luttes

2. Combattre les méthodes médiocres de communication

3. Combattre la tendance à l’entre-soi

4. Faire de la réflexion stratégique un impératif catégorique

5. Combattre le nihilisme désespéré

Les 5 solutions :

1. S’intégrer et observer

2. Faire émerger collectivement les problèmes

3. Commencer par une victoire facile

4. Organiser et intensifier les luttes

5. Se rendre inutile et partir "[3]

LES MOTS ET LA PENSEE

 

Houyame Aidi[4] a dit « il faut changer la qualité des interactions dans cette société ».

Ma question est pourquoi avons-nous besoin de changer la société ? Même si le besoin est là, nous ne possédons pas les outils. La révolte d’un gladiateur tel que Spartacus[5] n’est pas suffisante pour combattre les deux dictatures qui nous menacent « politique et religieuse ».

Houyame poursuit :

« Martin Luther King nous a incité à « vivre tous ensemble comme frères et sœurs » ; or ceci étant impossible, pourquoi et comment faire ?

Faut-il libérer la sexualité de la femme  ? N’est-ce pas un atout de domination dans une société où la femme reste marginalisée ?

Comment construire les bases d’une 3ème civilisation ? Celle de l’homme et de la femme ? quelle concession l’homme fera-t-il ?

J’y crois fort au lien « sexe-cœur-tête », ce sera un bon départ ; revenons à Pauline[6] :

« Pour mettre fin à ces deux dictatures politique et religieuse il faut promouvoir la connaissance par l’éducation et la culture, éduquer, cultiver et enrayer les inégalités sociales et les dictateurs disparaîtront. L’expérience de la liberté mène à la connaissance, la connaissance à la conscience et la conscience à la maîtrise ».

Mon frère Ali Elsaleh[7] a résumé trois études de cas comme points de repère pour cette dictature politique et celle théocratique (en remplaçant le mot « théocratique par « religieuse ») :

« Israël état-nation du peuple juif, l’état palestinien ne suscite qu’indifférence, l’annexion de la Cisjordanie n’est qu’une question de temps, et la jeunesse palestinienne doit s’en aller ». Mon constat est d’après Ali : « l’existence d’un Etat juif et démocratique semble possible ».

« L’Iran : La république islamique est un régime autoritaire mais pas une dictature ». Equilibre unique en son genre entre conservateurs orthodoxes et conservateurs modérés ».

« L’état Syrien avec la dictature sectaire qui gouverne Damas. Pour certains chercheurs : la réalité des assabyyats constitue le vecteur majeur des mobilisations sociales en Syrie. Du temps du Mandat les deux exclusions, d’abord de la réalité sociale par les nationalistes arabes sunnites et la marginalisation des « minorités périphériques » se sont associées selon eux avec l’arrivée des Assads au pouvoir pour construire la dictature. »

Je me permets de conclure que les mots-clé de notre recherche sont :

« Émancipation nationale et émancipation sociale. Une meilleure solution est d’installer un pouvoir laïque non sectaire » ALI

« Éduquer, cultiver et enrayer les inégalités sociales » Pauline

« Changer la qualité des interactions dans cette société » Houyame

Mais où est-on de la pensée de Abdel Kader ? Je cite notamment :

« - Commencer par une victoire facile

- Organiser et intensifier les luttes »

Pour vous éclairer voici une de mes interrogations:

« La démarche d’Abdel Kader Abid se réclame-t-elle du marxisme ou/et d’une/de science(s) sensée (s) être socialement neutre (s) ?"

Bien à vous

Amin Elsaleh 20/02/2019



[1] « Le docteur Abdelkader Abid est né à 1950 à Ain Témouchent. Ce n’est pas un hasard s’il fut prénommé en l’honneur de l’émir Abdelkader symbole de la résistance algérienne dans cette famille révolutionnaire de l’ouest. Il Abdelkader obtiendra un Doctorat en médecine en 1976 à la Faculté de Médecine d’Oran, et poursuivit sa spécialité en cardiologie en 1979.  Sa passion pour les mathématiques et la méthodologie lui feront prendre un nouveau tournant dans sa carrière à partir des années 2000, en élaborant des workshops. C’est avec lui que nous découvrirons la méthodologie Pralinn, l’école de Palo Alto. Abdelkader nous a quitté le 12 septembre 2016, à l’âge de 66 ans. »

http://www.pressemedicale.com/news/hommage-au-docteur

-abid-abdelkader-1950-2016

[2] Cet échange est évolutif, en voici la 1ère version Amin Elsaleh

[4] Amie d’Abdel Kader

 

Last Updated on Wednesday, 20 February 2019 15:10
 

Promotion 1963

MLFcham Promotion 1963

Giverny - Mai 2004

MLFcham Giverny - Mai 2004

Athènes - Oct 08

MLFcham - Athènes - Octobre 2008

Promotion 1962

MLFcham Promotion 1962