Espace adhérent

Is the data economy, destined to benefit only a few elite firms? PDF Print E-mail
User Rating: / 1
PoorBest 
Written by Amin ELSALEH   
Sunday, 25 June 2017 09:16

 

« Two weeks ago The Economist's cover article was about the data economy. It declared data the world’s most valuable resource and pointed out that “the five most valuable listed firms in the world” are data-heavy technology companies.

The Economist is not alone in marveling at both the value of data and how concentrated its benefits are. A recent Organization for Economic Cooperation and Development (OECD) paper showed that average productivity growth among the top 100 most productive manufacturers was 3.5%, while the rest of the entire market was at 0.5% The gap is even bigger in the services sector.

One of the things that helps this small group of firms consistently become more productive than their rivals is their creation and use of unique stocks of data capital. Data capital assets do not diffuse to rival firms.

This is a critical insight. If your whole data science team walks across the street to the competition, they take with them crucial experience to create better algorithms. But they can’t take your data, forcing the new algorithm to find its own fuel.

Is the data economy, then, destined to benefit only a few elite firms? No. Despite the landscape today, data trade and data liquidity will spread the benefits among more businesses.

Last Updated on Monday, 26 June 2017 17:02
Read more...
 
"نحو المدينة العربية الفاضلة: مدينةٌ خالية من آثام الجرائم الصهيونية والطائفية والذكورية ومن جرائم أنظمة العسكر". PDF Print E-mail
User Rating: / 4
PoorBest 
Written by Naji Al-Khatib   
Friday, 11 September 2015 14:51

Voir dernière publication :

https://www.academia.edu/26057106/Projet_sur_les_r%C3%A9seaux_de_connaissances_et_la_reconstruction_des_Cit%C3%A9s_Vertueuses_-_Colloque_participatif_Mondialisation_et_Editorialisation_-_MSH_Paris_Nord

 

 

 

" نحو المدينة العربية الفاضلة"......حقاً؟

 

 

التقيتُ في "باريس" بالأستاذ المسرحي السوري "امين الصالح" في جلسة مثيرة وقد شرحَ خلالها مشروعه الطموح في العملِ على إذكاء النقاش حول ملامح "المدينة الفاضلة" لمدينة المستقبل العربية معتمداً على طرح "الفارابي"، أكبر الفلاسفة تؤثراً بالإرث الفلسفي اليوناني في عصره.

للوهلة الأولى لم تكن فكرة مشروع "المدن العربية الفاضلة" إلا مدعاة لإثارة دهشتي واستغرابي للفكرة فهل يمكن الحديث عن "الفضيلة" في زمن "الرذيلة" والجريمة هذا؟ أليست المدن العربية مسرحاً مأساويا لممارسة التدمير والقمع والقتل المنظم والعشوائي من قِبلِ أنظمة العسكر والطائفية والقوى الجهادية والظلامية ومن قبل الدولة الصهيونية في فلسطين؟

هل مدن الفوضى ومدن العطش ومدن العنف المُعَمَم والعنف ضد النساء تحديدا، ً يمكن أن تتحول الى مدن فاضلة؟ وكيف يمكن ان نتحدث عن "الفضيلة" في مدنٍ محكومة بعصابات الميليشيات الطائفية وبعسس أجهزة الاستخبارات و"الزعران" و"البلطجية" و"الشبيحة" و"الفلول" وما شابه.

ألا تستدعيّ الفضيلة نقيضها والذي يلخصه واقع عربي معاش لا يمتُ الى الفضيلة بصلة؟

وهل "الفضيلة" بالمطلق، ودون الارتباط بهذا السياق العربي والإسلامي، ممكنة التحقق والتجسد في الممارسة؟

 

مجمل هذه التساؤلات دفعتني الى كتابة هذه الورقة بعد أن اجتزتُ مرحلة الاستغراب بل والاستهجان لفكرةٍ بَدَت لي وكأنها مغرقة في المثالية ومعزولة عن الواقع المُعاش في هذه المدن النازفة دماً ودموعاً وكرامة.

عنوان هذه الورقة يعبر عن حالة التلقي لهذه الفكرة إذ كدتُ أن أقول لأستاذنا الكريم: حقاً...هل أنت جادٌ في ذلك؟ مدينة فاضلة... عن ماذا تتحدث؟

 

Last Updated on Sunday, 12 June 2016 14:48
Read more...
 
Tor, TrueCrypt et Tails cibles prioritaires de la NSA en 2012 PDF Print E-mail
User Rating: / 2
PoorBest 
Written by LMI   
Monday, 20 July 2015 15:00

Selon les derniers documents publiés d'Edward Snowden, la priorité de la NS - en janvier 2012 - était de casser les protections des trois outils de sécurité que sont Tor, TrueCrypt, et Tails.

En janvier 2012, l'Agence de sécurité nationale américaine (NSA) avait trois outils cryptographiques en ligne de mire : l'outil d'anonymisation du trafic Internet Tor (The Onion Router), la distribution Linux Tails (The Amnesic Incognito Live System) et le système de chiffrement de disque TrueCrypt. Selon l'agence, Tor, Tails et TrueCrypt représentaient des menaces très sérieuses parce qu'ils entravaient sa capacité à intercepter le trafic Internet et à traiter certaines des informations collectées. Depuis, des failles ont été trouvées dans Tor et le FBI a pu démasquer des utilisateurs du réseau anonyme, une vulnérabilité a été trouvée dans Tails, ce qui a permis de trouver les adresses IP des utilisateurs. Enfin, alors qu'un audit de TrueCrypt confirmait la bonne qualité de son code source, ses développeurs anonymes ont abandonné l'outil sans raison quelques semaines plus tard, après avoir informé les utilisateurs que TrueCrypt n'était pas aussi sûr.

Read more...
 
Mondialisation et Editorialisation: le Multilinguisme PDF Print E-mail
User Rating: / 7
PoorBest 
Written by Amin ELSALEH   
Wednesday, 29 April 2015 14:13

Voir dernière publication :

https://www.academia.edu/26057106/Projet_sur_les_r%C3%A9seaux_de_connaissances_et_la_reconstruction_des_Cit%C3%A9s_Vertueuses_-_Colloque_participatif_Mondialisation_et_Editorialisation_-_MSH_Paris_Nord

 

 

Note sur une étude intitulée : « Entre facilité, déformation des langues et dépendance de l’anglais dans les traductions automatiques »[1]

Tentative de réponse à la question : « imaginez ce que seront les langues et les échanges entre personnes de différentes cultures dans le futur ? »

La réponse est dans le texte de l’auteur : « chaque langue représentant une manière de penser et une vision du monde, la volonté de retrouver une langue globale vous paraît-elle démesurée… ? »

Dans ce qui suit je vais traiter le sujet du multilinguisme. Ma 1ère mission s’est conclue par l’élaboration d’un standard bilingue arabe-anglais dont vous trouvez la référence dans le lien suivant :

PUBLISHED STANDARDS FOR COMPUTER PROCESSING AND TRANSMISSION IN ARABIC & NEW WORK ITEMS BY AMIN ELSALEH ;

Ce que je ne suis pas arrivé à réaliser par mon équipe composée de 15 spécialistes en informatique plus deux linguistes du Machrek et du Maghreb (durée de coopération 8 ans),  représentant les utilisateurs arabes et les industriels occidentaux, ce sont les projets de standards suivants :

a)     le codage trilingue « arabe-anglais-français » ;

b)    le clavier bilingue et par la suite trilingue ;

c)     les « fonts » arabes reproduisant les différents styles « Nouskhi, Koufi, Roukaï.. » ;

d)    le codage étendu des lettres liées aux caractères arabes « farsi, ordou » ;

J’ai poursuivi mes travaux en collaborant avec IBM après avoir quitté le monde arabe en 1987 pour contribuer au codage universel intitulé « multi-coded character set » représentant tous les caractères du monde dont un sous-ensemble,  dérivé sous le nom « UNICODE » , est largement utilisé par différentes nations dont la Chine et le Japon.

Mon souci était de renforcer des logiciels de traduction automatique[2] par l'apport de règles sémantiques.


Le seul standard qui aurait permis de traiter la sémantique dans un texte intelligent, associant la syntaxe à la sémantique, était élaboré par un  groupe ISO dédié responsable de SGML »Standard Generalized Mark up Language »[3]. Ce standard était simplifié par Microsoft en 1998, il est désigné par le nom XML « eXtended General Markup Language ». XML ne peut représenter le document intelligent que j’ai présenté au forum « Pacte PME » en 2010, j’ai utilisé une variante étendue dans mon produit de pilotage de serveurs en ligne, mais les règles sémantiques utilisées par mon client « le réseau D’ARVA des mutuelles des assurances », ne suivent pas un standard universel. Mon dernier projet conçu avec PARIS VI « di-sc-el »a été interrompu en 2010[4]. C’est un projet e-learning du même type que Junia Barreto m’a décrit lors du colloque du 14-17 avril à la MSH[5].

Pour terminer, je vous signale que le réseau social pour le monde euro-méditerranéen[6] www.mlfcham.com est conçu pour accueillir les articles en 3 langues: Arabe- Français-Anglais. On peut même effectuer une recherche avec des mots-clé arabes-anglais-français, mais je pense qu'il existe beaucoup de failles non-résolues par le manque d'un standard pour le traitement de la langue arabe sur Internet notamment avec des insertions de caractères latin. Il ne s’agit pas seulement de traduction lorsqu’on aborde des textes multilingues car rares sont les publications en langue arabe qui ne font pas appel à des mots en caractères latins , pour les références bibliographiques en particulier mais aussi pour des mots dont la traduction arabe n’est pas  encore d’usage.

 

 


[1] Un atelier a été préparé par des étudiants en Mastère à l’Université Lumière-Lyon 2, la présentation de ces étudiants est commentée dans cette étude. L’objectif est d’apporter un éclairage sur la relation étroite entre traducteurs automatiques et les standards nécessaires pour appliquer le Multilinguisme au sein de la Mondialisation et l’Editorialisation.

[2] J’ai participé en parallèle à l’élaboration d’un dictionnaire scientifique multi-entrées : arabe-français-anglais inachevé et/ou inexistant aujourd’hui à ma connaissance, sachant que ce genre de dictionnaire aurait facilité la traduction automatique, je me rappelle d’un terme produit par ce dictionnaire qui est devenu populaire dans le monde arabe, quoique à l’époque j’ai été terriblement critiqué : computer – ordinateur - حاسوب

[3] Ce groupe était propulsé à la base par le monde d’éditorialisation « publishers ». Lors d’une discussion avec Biancamaria Bruno, sa conception de la sémantique me paraît intéressante pour avancer sur un outil plus universel de traducteur automatique que celui  utilisé par Google qui ne s’appuie pas sur un standard comme SGML. Il est vrai que des sociétés comme IBM, Google, Microsoft, font avancer les applications par leur investissement massif, mais elles risquent d’être bloquées par la problématique posée par l’auteur des lignes en début de mon texte « chaque langue représentant une manière de penser et une vision du monde, la volonté de retrouver une langue globale vous paraît-elle démesurée… ? ». Ma réponse est qu’il ne peut y avoir une langue globale comme il ne peut y avoir de culture globale.

 [4] http://mlfcham.com/index.php?option=com_content&view=article&id=331:document-intelligent&catid=334:amin-elsaleh-contributions&Itemid=553

[5] http://mlfcham.com/index.php?option=com_content&view=article&id=965:positionnement-du-projet-discel-par-rapport-aux-initiatives-accompagnant-la-revolution-numerique&catid=334:amin-elsaleh-contributions&Itemid=1412

 

[6] Un réseau à but non-lucratif.Quelques références d'articles d'une parfaite traduction effectuée par des personnes totalement bilingue ou trilingue:

 

Last Updated on Sunday, 12 June 2016 14:01
 
Colloque participatif Mondialisation ET EDITORIALISATION - MSH Paris Nord- réseaux de connaissances: Quelques références PDF Print E-mail
User Rating: / 4
PoorBest 
Written by Amin ELSALEH   
Tuesday, 14 April 2015 08:10

Voir dernière publication :

https://www.academia.edu/26057106/Projet_sur_les_r%C3%A9seaux_de_connaissances_et_la_reconstruction_des_Cit%C3%A9s_Vertueuses_-_Colloque_participatif_Mondialisation_et_Editorialisation_-_MSH_Paris_Nord

 

 

Colloque participatif Mondialisation ET EDITORIALISATION 

 échanges,

circulations et traductions

 

Quelques références :

1. Stochastic Model and Worldwide Conflict Resolution: Using

"Big Data" concept to Predict the World’s Next Atrocity -

multiple scenario successful occurrences: Frequent adjustment

and revision; new triggers in 2015 par Amin ELSALEH

2. Cyberdissidence et changement socio-économique : les sociétés de

l’information libre ?

Écrit par Adrien Gévaudan  

3. L'USF aide ses adhérents à déchiffrer les Big Data

Écrit par Maryse Gros - Le Monde Informatique  

 4. Philosophie, logique, informatique :Théorie, open data

et loi de l'harmonie par Adib Hathout, Pauline Yétérian,

Amin Elsaleh

http://www.mlfcham.com/index.php?option=com_content&view=article&id=814:appel-a-propositions-

philosophie-logique-informatique-et-&catid=289:arab-world-positioning&Itemid=1187 

 Mon essai en référence 1 – écrit et publié en anglais https://www.academia.edu/6340619/Amin_Elsaleh_-_Stochastic_Model_and_Worldwide_

Conflict_Resolution

S’attaque à la problématique aujourd’hui des réseaux de

connaissances avec l’apport du concept « Big Data » et la

mauvaise convergence induite par l’absence d’arbitrage"...

autant les Institutions chargées de mettre en pratique l'open

data en dispensant gratuitement l'information statistique

exacte ne font pas leur job". Où on va avec l'absence totale

de la morale,

de l'éthique et avec la manipulation des données  par ceux

qui ont accès aux finances et qui se réservent le droit d'exploiter

les données à leur guise?

Est-ce la chance perdue, ou bien l'homme est-il suffisamment intelligent pour recapitaliser son patrimoine en éliminant les

intrus et les imposteurs?

Je fais appel à la  philosophie pour jouer son rôle d'intégrateur

et d'arbitrage avant que la machine de l'informatique ne nous

entraîne vers des horizons incontrôlables » réf. 4

Il m’est difficile de s’attaquer à un sujet auquel j’ai

consacré énormément de temps et pour lequel j’ai

participé avec l’Université de Paris VI à développer

un projet complet : « le projet di-sc-el »

Titre :
Comment un document intelligent définit et gère un ou des scenarii

e-Learning ? Cas du précepteur virtuel.

Basé sur le concept de « Document intelligent » : Le

« Document intelligent » permet au concepteur/utilisateur

de couvrir la représentation syntaxique et sémantique ainsi

que les modalités d'échange de documents électroniques.

Une des valeurs ajoutées d’un « Document intelligent » est

de renforcer le contrôle des étapes et des séquences

autorisées dans un système opérationnel au niveau de

l’authentification,

des contrôles d’accès mais surtout au niveau de la

confidentialité des données contenues dans le « document

intelligent », de la prévention des intrusions, la prévention

des fuites d’information et la détection des fraudes, grâce à

une couche d’intégration sémantique.

 

De ce qui précède, il ne s’agit pas seulement d’analyser les

défaillances de la façon dont on traite aujourd’hui la

problématique des « Réseaux de connaissances » mais d’apporter des

solutions, le projet di-sc-el en est une des solutions, hélas ce projet a été

stoppé en plein élan en 2013.

 Amin Elsaleh

 

Last Updated on Sunday, 12 June 2016 14:01
 
<< Start < Prev 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Next > End >>

Page 1 of 13

Promotion 1963

MLFcham Promotion 1963

Giverny - Mai 2004

MLFcham Giverny - Mai 2004

Athènes - Oct 08

MLFcham - Athènes - Octobre 2008

Promotion 1962

MLFcham Promotion 1962